" Tous les entraîneurs devraient se former à la préparation mentale "

Franck Simon

Conseiller Technique au sein du Comité Départemental de Basket du Finistère

Photo de Markus Spiske

Interview d'un Conseiller Technique au sein du Comité Départemental de Basket du Finistère


Bonjour Franck, pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Je suis dans le milieu du Basket depuis les années 95. Pendant 13 ans, j’ai été entraîneur, notamment d’une équipe féminine montée au niveau national en ligue 2 (Léon Trégor Basket 29). Depuis 25 ans, je travaille au Comité Départemental du Finistère en tant que Conseiller Technique. J’assure la formation initiale des entraîneurs et je participe à la détection et à l’accompagnement des jeunes joueurs de 11-12 ans.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Ça me semblait complexe, je pensais qu’il était difficile d’agir sur le mental. J’ai quand même toujours essayé de mettre les joueurs ou joueuses dans des bonnes conditions, de les amener à se fixer des objectifs, connaître leur source de motivation … mais il me manquait une réelle compétence sur le sujet. Aujourd’hui, j’estime que dans la formation d’entraîneur, la préparation mentale n’est pas assez présente.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

Un de mes amis entraîneur de Basket avait suivi votre formation, il m’en a parlé et ça m’a donné envie de m’inscrire. Il a trouvé que la formation a été un réel plus pour lui, il l’utilise pleinement aujourd’hui dans son activité de préparateur mental. Pour moi, c’est un outil supplémentaire pour pouvoir répondre aux problématiques de terrain avec pragmatisme.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de joueurs de Basket ?

J’ai pu utiliser plusieurs outils de la formation LNF. Par exemple, l’Outil Motivation m’a été très utile pour déterminer les attendus des joueurs que j’accompagne. J’ai pu déterminer avec eux quel niveau de plaisir ils ont à pratiquer ou encore quels sont leurs attendus en termes de progrès … Même s’ils sont jeunes, l’outil m’a permis de déceler leur niveau de motivation pour leur double projet à la fois scolaire et sportif. Les questions pertinentes du questionnaire motivationnel permettent d’avoir des éléments de réponses auxquels on n’aurait pas forcément pensé, c’est vraiment un plus réel !

Et dans l’avenir, avez-vous identifié des applications possibles des outils de la préparation mentale dans votre sport ?

Tout à fait, je vois notamment 2 applications possibles supplémentaires : dans l’arbitrage et dans le jeu en format 3x3.

Je pense que l’utilisation des outils de la préparation mentale pour accompagner les arbitres (jeunes ou même plus confirmés) aura en effet beaucoup de sens dans l’avenir. Les arbitres peuvent être soumis au stress quand l’environnement devient contestataire. Les outils comme la Gestion du stress, la Confiance en soi, la Concentration seraient très bénéfiques pour eux.

Ensuite, le jeu en 3x3 est aussi un territoire privilégié dans l’avenir pour la préparation mentale. Le 3x3 a en effet une particularité non négligeable : les joueurs ne peuvent pas être coachés pendant le match. Il faut donc travailler leur autonomie à l’aide d’outils qui leur permettront de réagir eux-mêmes face aux différentes situations rencontrées. Il y a là aussi une bonne application des outils de la Préparation Mentale, et notamment par exemple de l’Outil Routines. La durée du match étant très courte (10 min), il faut que les joueurs soient tout de suite mobilisés, en mode « combat », avec un degré d’agressivité suffisant pour bien entrer dans la partie et ne pas se laisser submerger par l’adversaire. Le fait d’avoir une Routine de démarrage spécifique va être très utile pour calibrer ce point. L’Outil Imagerie mentale sera également adapté dans ce cas à mon sens.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui sûrement ! J’aurais eu des solutions face aux problématiques que j’ai rencontrées. Forcément, ça aurait influencé ma vision des choses. Au Basket, on parle de sport collectif, mais ce qu’il y a de bien avec la préparation mentale, c’est qu’on fait avancer chaque individualité qui compose le groupe. Sans communication avec chacun des joueurs, on peut passer à côté d’informations importantes, ce qui est réellement dommageable pour l’équipe. Là encore, le questionnaire motivationnel est un super outil pour nous donner des éléments de réponse que l’on ne voit pas quand on en reste à une vision collective.

Selon vous est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la préparation mentale contenus dans la formation LNF ?

Pour moi, tous les entraîneurs devraient se former à la préparation mentale ! La formation de LNF vous ouvre les yeux sur certains éléments que l’on n’aborde pas de façon traditionnelle, elle vous donne des réponses face aux différentes problématiques que vous pouvez rencontrer en tant qu’entraîneur.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui, ça a aussi un intérêt pour un basketteur de se former aux outils. Le gros avantage de la préparation mentale, c’est qu’elle vous permet de mieux vous recentrer sur vous-même, de savoir quelles sont vos valeurs. L’introspection, ça fait du bien à tout le monde !

À votre avis, les outils de la préparation mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

Je pense que c’est adapté à tout le monde, je ne vois pas de restriction associée à des niveaux. À partir du moment où l’on souhaite progresser, c’est adapté. Le temps à consacrer à la formation n’est pas si important au regard des avantages que ça apporte.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Ça s’est très bien passé, votre formation est concrète, relativement simple à appliquer, elle est bien faite tout simplement ! Je suis bien content de l’avoir suivie, même si c’est tardif pour moi. Je la conseille énormément aux plus jeunes !

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

Je suis persuadé qu’il faudrait que cette formation soit intégrée dans le cursus de la formation initiale des entraîneurs. Il faudrait que nous soyons plus nombreux à la suivre !

Merci Franck pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la préparation mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite