" La formation LNF est très accessible. Malgré mon handicap visuel, je n’ai eu aucune difficulté à la suivre "

Camille Bornier

Cavalière et coach en accompagnement assisté par le cheval

Photo : Pezibear

Interview d'une cavalière et coach


Bonjour Camille, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

Côté sportif, je pratique l’équitation depuis l’âge de 6 ans. Après un arrêt de 4-5 ans, j’ai repris ma pratique en loisirs, avec une forte envie de progresser. Je vois les choses un peu différemment depuis que j’ai suivi la formation LNF et je commence à me fixer quelques objectifs comme l’obtention du niveau Galop 6. Côté professionnel, ayant un handicap visuel, j’ai eu des difficultés à trouver un emploi à mon retour du Royaume-Uni, où j’ai travaillé plusieurs années. J’ai donc créé mon entreprise en proposant de l’accompagnement assisté par le cheval, aussi connu sous le nom d’équicoaching, auprès des entreprises, particuliers et institutions. Le cheval invite à explorer des dimensions telles que la confiance en soi, le dépassement de soi, la connaissance de soi, l'écoute, le lâcher-prise, le rapport à l'autorité, la cohésion d’équipe et bien d'autres. Ce qui est essentiel notamment pour appréhender une situation lorsqu'on est en questionnement et/ou en difficulté relationnelle et sociale, ou encore son rôle au sein d’une équipe qui a pour objectif de performer dans la durée.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Je voyais bien l’intérêt de la Préparation Mentale, mais je pensais que c’était réservé au haut niveau et très proche de la psychologie. Pour une cavalière comme moi qui pratique en loisirs, ce n’était pas accessible ni utile.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

J’ai fait mon service civique au sein de l’association Tout’Equita’Tous qui a pour mission de promouvoir la pratique de l’équitation pour tous (personnes en situation de handicap et personnes valides) avec une sensibilisation au handisport et aux bienfaits du cheval auprès des publics fragiles. L’association a reçu différentes informations sur la formation LNF et ça m’a interpellé. Après avoir échangé avec différentes personnes de LNF, j’ai été ravie de pouvoir m’inscrire. 

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifiée en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de cavaliers ?

L’outil que j’ai utilisé tout de suite et qui a été le plus marquant pour moi c’est l’Outil Fixation d’Objectifs. Je l’ai d’abord appliqué à moi-même, car je ne m’étais pas vraiment fixé d’objectifs jusqu’à maintenant. Je me rends bien compte que c’est très important pour pouvoir continuer à rester motivée pour son sport. Je suis convaincue que si on ne se fixe pas d’objectifs, on peut abandonner son sport à terme. J’ai aussi beaucoup apprécié le fait de se fixer des objectifs de « moyens », c’est-à-dire des objectifs plus techniques pour pouvoir atteindre le résultat visé. J’en ai parlé à ma coach qui a été très à l’écoute, elle en a tenu compte dans les séances collectives et nous avons travaillé sur la position du corps et le « relâchement » de mes mains. Lors de la dernière séance par exemple, nous sommes montés en licol, donc sans mors, ce qui nous a obligés à utiliser autre chose que nos mains. Sans l’Outil Fixation d’Objectifs, tout ça n’aurait pas eu lieu.

L’Outil Routines m’a beaucoup parlé. Grâce à mes différentes lectures sur le sujet de la Préparation Mentale, j’avais déjà bien conscience de l’utilité des routines. La formation m’a permis d’avoir une méthode claire et simple pour pouvoir aller plus loin et permettre à terme d’en faire profiter d’autres cavaliers.

Dans le cadre de votre activité professionnelle d’accompagnement assisté par le cheval, est-ce que les outils LNF seraient utiles ?

Oui, je me rends compte que tous les outils pourraient être utiles, notamment l’Outil Motivation, la Fixation d’Objectifs, la Confiance en Soi et l’Affirmation de Soi, car ces problématiques sont très présentes dans les entreprises.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui, je pense que ça aurait pu me donner davantage d’intérêt pour la compétition à mes débuts. Maintenant, grâce à ces outils, je sais comment je peux progresser et je me sens plus impliquée dans ma discipline. Je pense que d’avoir une Préparation Mentale avec les outils de LNF serait bénéfique pour de jeunes cavaliers.

Vous souffrez d’un handicap visuel, vous êtes malvoyante. Est-ce que la formation a été facile d’accès pour vous et a-t-elle nécessité des modifications particulières ?

Au départ, j’avais un peu d’appréhension puisque la formation est 100 % en distanciel. Finalement, je n’ai eu aucune difficulté à suivre cette formation LNF et sans adaptations particulières. Les différents contenus sont faciles à comprendre, c’est très bien expliqué, les notions sont répétées à plusieurs reprises, mais de façons différentes. Ce qui m’a beaucoup aidé et qui était très adapté à mon handicap visuel, c’est que ce qui est dit est écrit en même temps. Pour moi, ce serait plus compliqué d’avoir un visuel qui serait différent de l’audio.

J’ai trouvé les outils et notamment le cahier du préparateur mental hyper bien fait, tout est schématisé, synthétisé, c’est très clair, très aéré, très lisible, sans fioriture et c’est essentiel pour moi. Je repère tout de suite où je suis, c’est écrit assez gros et les schémas sont très clairs. Je peux aller chercher l’information très facilement lorsque je souhaite m’y référer.

Concernant l’accompagnement pendant la formation, le suivi par mail était très efficace, les réponses rapides, l’équipe LNF était très disponible.

Selon vous est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui, je conseillerais vivement aux coachs de se former aux outils pour pouvoir aider les sportifs qu’ils entraînent.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui et j’en suis un exemple. Le fait de me former m’a donné une autre vision de la pratique de mon sport et maintenant je suis davantage motivée.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est bien pour tout le monde et je pense que ça peut même susciter des vocations pour le haut niveau. L’Outil Fixation d’Objectifs permet de se rendre compte de ses capacités et génère de l’ambition.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

La formation LNF est très accessible. Malgré mon handicap visuel, je n’ai eu aucune difficulté à la suivre. L’équipe a été très attentive à ma situation, on nous laisse le temps et on est accompagné, donc il ne faut pas avoir peur de se lancer !

Merci Camille pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

4.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposé.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore en 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique géré par France compétences).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite