« Un sportif en quête de performance ne peut se passer de la Préparation Mentale »

David Camelot

Compétiteur en équitation

Interview d'un compétiteur en équitation


Bonjour David, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours ?

Je suis un cavalier compétiteur en CCE, dressage et CSO. Je suis aussi médecin dans l’équipe médicale sur certains concours. Depuis que je suis certifié LNF, je coache mentalement quelques cavaliers.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Le domaine du mental m’intéresse beaucoup. Je pratique d’ailleurs l’hypnose en tant que médecin urgentiste. L’été dernier, j’ai décidé de suivre un programme intensif de coaching mental qui a duré 3 mois. Ça a été un gros déclic pour moi, j’ai adoré et mes résultats en compétition se sont largement améliorés. L’aspect mental est vraiment essentiel pour performer en équitation, comme dans tous les sports d’ailleurs, et j’ai pu le constater par moi-même.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

J’avais envie de me former aux outils de la Préparation Mentale afin de progresser encore plus dans ma pratique et de pouvoir aider d’autres sportifs. Après mon programme de coaching, je n’avais pas suffisamment de méthodes, d’outils pour me permettre d’accompagner des sportifs. Je recherchais aussi une formation qualifiante. La formation LNF correspondait tout à fait à mon besoin donc je me suis inscrit.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de cavaliers ?

L’Outil Fixation d’Objectifs est très intéressant. En équitation, on est toujours en train de se demander à quel niveau d’épreuve concourir. On prend en compte le niveau du cheval, mais on oublie trop souvent le cavalier. L’outil nous permet de définir des objectifs adaptés. Souvent, on se met des objectifs trop faciles, en dessous de ses capacités ou au contraire beaucoup trop ambitieux par rapport à son niveau technique ou aux capacités du cheval. J’ai appliqué l’Outil Fixation d’Objectifs avec une cavalière. Elle était en perte de confiance, l’outil a permis de l’accompagner vers l’atteinte de ses objectifs avec des jalons répartis dans le temps. La détermination des objectifs de moyens rend les objectifs de résultat plus facile à atteindre, ça redonne de la confiance, car on voit concrètement les étapes franchies. Et si malheureusement l’objectif de résultat n’est pas atteint, l’atteinte des objectifs de moyens permet d’éviter de se décourager.

Je peux aussi vous citer l’Outil Motivation qui m’est très utile pour faire un diagnostic lors des premiers échanges avec le sportif. Le Questionnaire Motivationnel, avec ses 7 sentiments, est très complet. Ça donne une trame pour identifier les différentes problématiques du sportif, même au-delà du seul domaine de la motivation. C’est l’occasion d’évoquer d’autres sujets comme la confiance en soi, le stress, etc.

Un dernier exemple ?

L’Outil Gestion du stress est très efficace pour permettre au cavalier de commencer une épreuve sereinement. Par exemple, en CSO, lorsque le cavalier se présente sur la piste avant de faire son parcours, le stress monte. Pourtant, à ce moment, il est important de rester très calme, car le cheval ressent le stress du cavalier. En mettant en place une routine pour se relâcher et être focus sur son objectif, ça a un effet bénéfique sur le cheval. La routine peut être, par exemple, de faire quelques respirations par le ventre, et de se mettre dans des conditions de confiance et de relâchement en utilisant la visualisation. Grâce aux outils de la Préparation Mentale, on peut agir sur le cavalier, mais aussi sur le cheval. C’est donc très bénéfique. Des personnes extérieures m’ont d’ailleurs fait remarquer que mon cheval avait l’air serein, moins anxieux qu’avant, même face à des évènements imprévus comme la chute d’un objet en bord de piste lors d’une épreuve. Quand on prend conscience de ces mécanismes, on progresse énormément.

J’aurais encore d’autres exemples à vous donner, comme l’utilisation de l’imagerie mentale pour améliorer certains gestes techniques, comme par exemple, la position basse des mains à l’obstacle.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui, je pense que mon histoire de cavalier aurait été un peu différente. En tout cas, si mes entraîneurs avaient été formés aux outils de la Préparation Mentale ça aurait changé les choses pour moi, ça aurait été beaucoup plus simple de progresser. J’avais essentiellement des problématiques liées au mental (stress, etc.) donc ça m’aurait vraiment aidé.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui complètement, tous les enseignants devraient se former. On remarque que beaucoup de cavaliers mettent la faute sur le cheval, mais les capacités du cheval sont en général suffisantes pour atteindre la performance visée. Si les entraîneurs étaient formés aux outils, cela permettrait de remettre en question le cavalier et de traiter ses problématiques afin de pouvoir optimiser les capacités du couple cheval/cavalier.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui bien sûr, et personnellement j’en ai perçu les bénéfices. Un sportif en quête de performance ne peut se passer de la Préparation Mentale.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est pour tout le monde, aussi bien les débutants que le haut niveau. Pour les novices, il suffit d’adapter le vocabulaire et la façon d’expliquer les outils. Le jeune public s’imprègne de cet état d’esprit, ce qui sera très utile pour la suite de son apprentissage.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Très bien, le format en e-learning m’a bien convenu, les courtes vidéos contenues dans la formation étaient très claires. La formation m’a permis de structurer une méthode, de mettre des mots sur les concepts pour pouvoir aider plus facilement d’autres cavaliers.

Un dernier mot, pour conclure, à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

La formation LNF est très intéressante à faire. Pour progresser et devenir compétitif, il ne faut pas négliger la Préparation Mentale, tout comme la préparation physique qui a elle aussi tendance être oubliée en équitation. C’est dommage de travailler comme un fou sa technique et de ne pas en profiter pleinement à cause de freins au niveau mental.

Merci David pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussites avec les Outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

4.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposé.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore en 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique géré par France compétences).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite