" J’encourage tous les enseignants, mais aussi tous les pratiquants en général, à suivre cette formation "

Martin Gaumont

Entraîneur d’Aïkido 3ème Dan et membre du Collège Technique Régional à la Ligue de Bretagne

Interview d'un membre du Collège Technique Régional à la Ligue de Bretagne


Bonjour Martin, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

Je pratique l’Aïkido depuis 20 ans. Je suis 3ème Dan / CQP et depuis 8 ans, je gère un club d’une vingtaine d’adhérents près de Rennes (le Dojo Montgermontais), que j’ai fait grandir avec un autre enseignant, en partant de rien. J’enseigne l’Aïkido aux enfants, aux adultes, ainsi qu’aux personnes sédentaires et atteintes de maladies chroniques dans le cadre d’une activité de Sport Santé. En tant que membre du Collège Technique Régional à la Ligue de Bretagne, je coanime des stages et participe aux jurys d’examens de passages de grades.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

J’étais à la fois interrogatif et curieux. Interrogatif, car l’Aïkido n’étant pas officiellement une discipline sportive de compétition, le lien avec la Préparation Mentale me semblait plutôt flou et peut être inapproprié. Curieux, car je percevais bien que nous avions dans notre discipline des problématiques en lien avec le mental : problèmes de motivation mal cernés, de discours interne parasitant, de gestion du stress, etc.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

La communication de la Fédération aux adhérents de la FFAAA a été le signal déclencheur pour m’investir dans cette formation. L’échange avec une personne de LNF très convaincante et la visioconférence réservée aux membres de la FFAAA m’ont convaincu de m’y engager.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès d’aïkidokas ?

L’Outil Motivation est très efficace, je l’ai testé avec plusieurs adhérents. Désormais, je regarde les pratiquants de mon club avec un œil très différent. Je ne me contente plus de dire « untel ou untel n’a plus l’air très motivé », je sais maintenant diagnostiquer les manques de motivation et définir les actions à engager pour y faire face. Souvent, les sentiments de plaisir, d’engagement, de progrès ne sont pas suffisamment mesurés par les enseignants qui manquent d’outils concrets pour les évaluer. Les situations d’abandon de pratiquants lassés d’un sentiment de stagnation, d’un manque d’intégration au club, ou d’un manque de reconnaissance sont alors légions. L’Outil Motivation est un bon outil pour éviter cela.

L’Outil Fixation d’Objectif est aussi très pertinent. En effet, l’Aïkido est une discipline sans compétition. De ce fait, beaucoup de pratiquants ne se fixent pas d’objectifs, ou peu, et quand ils le font, ils se limitent à des objectifs de résultats court terme, liés aux échéances de passages de grades ou à un diplôme d’enseignement. Avec un adhérent qui avait un manque de confiance en lui, nous avons pu définir un programme complet, réparti dans le temps à court, moyen et long terme, avec des objectifs de moyens associés. Il a pu se projeter dans la durée et ça lui a montré que ces objectifs étaient tout à fait atteignables, ça lui a ouvert les yeux sur ses propres capacités actuelles et le chemin qui restait à parcourir. Ça a été fondamental pour lui et a eu un effet sur sa confiance en lui. Il est maintenant convaincu qu’il peut évoluer vers l’enseignement de l’Aïkido.

Avez-vous un autre exemple d’application des outils ?

En tant que jury, nous voyons les effets de la perte de moyens manifestes des candidats sur le tapis dès lors qu’ils se trouvent en situation d’examen, c’est très dommageable. Un adhérent avait un problème de discours interne négatif très limitant. Nous avons créé une routine qu’il déclenche à chaque fois que des pensées négatives apparaissent. La routine était constituée de pensées valorisantes et d’une visualisation d’une scène d’entraînement dans laquelle il s’était senti particulièrement en confiance. Il avait donc une solution pour traiter ce problème de discours interne.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui, ça m’aurait permis d’améliorer le niveau de motivation des adhérents et peut être d’éviter certains abandons. L’Aïkido est une discipline au temps long, pour autant, les sentiments tels que le plaisir, le progrès, l’engagement ne sont pas assez pris en compte. Les pratiquants ne sont pas assez accompagnés sur ces sujets, c’est pourtant fondamental pour mieux pérenniser les effectifs des clubs, et augmenter leur niveau de plaisir et de performances.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui tout à fait, ce sont eux qui ont les leviers d’action, plus que le pratiquant lui-même. C’est donc à eux d’agir pour améliorer la fidélisation des adhérents dans la durée. Aujourd’hui, je dispose d’outils simples et concrets pour évaluer la motivation de l’ensemble des licenciés de mon club, les points prioritaires peuvent être gérés par anticipation, on peut ainsi agir avant qu’il ne soit trop tard. En tant qu’entraîneur, ils me serviront aussi dans mon propre parcours.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Je mettrais la priorité sur la formation des enseignants. Cependant, pour les sportifs, beaucoup subissent sans le savoir des situations de démotivation ou de non-performances qu’ils n’ont pas appris à reconnaitre ni à gérer. Cette formation leur permet d’améliorer leur gestion du stress lors du passage de grades, d’être davantage concentrés, de traiter un discours interne limitant, par exemple.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est vraiment pour tout le monde et je dirais même que ce sont peut-être ceux qui ne sont pas à un haut niveau qui en ont le plus besoin.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Très bien, la formation LNF est structurée et logique. La plateforme de formation est bien faite et les outils à télécharger sont bien ciblés.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

Les exercices pratiques réalisés avec quelques élèves m’ont vraiment surpris par les prises de consciences et les changements rapides qu’ils ont occasionnés : plus de motivation, plus de sens donné à sa pratique, moins de discours interne limitant, davantage de confiance en soi. 

Ce sont donc des effets très bénéfiques et j’encourage tous les enseignants, mais aussi tous les pratiquants en général, à suivre cette formation. Le rapport effort/bénéfice est très positif !

Merci Martin pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Je vous en prie, merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite