" Tout est fluide, simple et efficace "

Nicolas Paquier

Entraîneur principal des Panthères de Feu et manager général de Rochechouart

Photo : Christopher Borg Mattisson

Interview d'un manager général et entraîneur de handball


Comment vous est venue cette passion pour le handball ?

Depuis tout petit, le handball fait partie de ma vie. J’ai commencé à jouer avant ma naissance ! En effet, c’est à l’occasion d’un malaise pendant un match de handball que ma maman s’est rendue compte qu’elle était enceinte ! Dès la primaire, j’ai joué en club et, plus tard, je suis devenu joueur semi-professionnel avec les Girondins de Bordeaux. De longs arrêts suite à des blessures aux genoux m’ont donné l’opportunité de devenir entraîneur et j’ai passé dans un premier temps le brevet d’État d’entraîneur. À 23 ans, suite à une opération chirurgicale manquée, j’ai du arrêter de jouer pour me consacrer pleinement à l’entraînement et j’ai obtenu le diplôme d’Etat supérieur (DESJEPS) d’entraîneur-manager à l’Insep. 

En 2012, je deviens adjoint d’Emmanuel Mayonnade, entraîneur l’équipe féminine de Mios-Biganos en 1ère division. Ce fut une belle expérience. Il est devenu champion du monde en 2019. 

Aujourd’hui, je suis entraîneur principal et manager général du Rochechouart - St Junien Handball 87. 

Vous êtes également auteur avec « Handball, le guide de l’entraîneur » aux Editions Amphora et des romans également…

Effectivement, l’écriture est mon autre passion, même si je n’en ai pas fait mon métier. Quand j’ai terminé ma formation de journaliste, j’ai eu l’opportunité de partir dans le handball, joueur semi-professionnel puis, grâce à mes blessures, entraîneur. 

Au-delà de « Handball, le guide de l’entraîneur » pour lequel je suis co-auteur, j’écris également des romans. Je viens notamment de publier Jumpball, un roman sur un sport futuriste dans lequel je m’appuie sur des valeurs fortes en Préparation Mentale dans la compétition et la recherche de performance et ce dès les premières sélections.

Pourquoi avez-vous choisi la formation Préparation mentale LNF ? 

Depuis toujours, je suis intrigué et attiré par le fonctionnement du cerveau pour la performance. Quelques jours passés avec Michel Verger, préparateur mental de l’ASM Clermont m’ont conforté dans le désir de me former. Plusieurs formations m’attiraient mais elles se déroulaient en présentiel et me déplacer et m’absenter, c’était compliqué pour moi. Lorsque j’ai vu l’opportunité d’une formation aux outils de la Préparation Mentale, certifiante et 100% en ligne, j’ai immédiatement su que c’était une chance qui m’était offerte.

J’ai commencé en plein été 2019 et lorsque les enfants dormaient, je me mettais en ligne sur la formation. C’est ultra pratique de pouvoir travailler à temps choisi. Très vite, j’ai appliqué les outils sur mes joueuses, quasiment en temps réel au fur et à mesure de ma progression. 

Le programme de la formation présente un aspect pratique et directement efficace : un outil pour régler un problème et les étapes pour y parvenir. Tout y est limpide et évident. Au fur et à mesure du cursus, j’ai repensé à des situations vécues. Je les avais alors gérées du mieux possible, mais avec désordre et une grosse dépense émotionnelle. Avec la méthode LNF et les outils de la Préparation Mentale, tout est fluide, simple et efficace : un problème, un outil et les étapes pour mettre en œuvre. 

Simple ne veut pas dire simpliste… Simple signifie que les situations ont été modélisées et rationalisées pour élaborer une méthode et des outils utilisables par tous, de façon logique. C’est ce qui donne de la puissance aux outils.

La formation Préparation Mentale LNF a été un booster d’énergie. Expliquez-nous ce qui s’est passé.

Cette formation a réveillé mon envie d’apprendre. Certes, la formation donne lieu à une certification, mais c’est loin d’être une fin en soi. Les connaissances que j’y ai acquises ont nourri ma conviction que le fonctionnement du cerveau est un domaine « no limit » d’une richesse incroyable !

Continuer à me former est alors devenu impérieux et je suis reparti dans plusieurs formations : « Entraîneur d’exception » chez LNF , « science of happiness » par l’Université de Berkeley en Californie à distance également. Apprendre « La science du bonheur » a complété les compétences acquises dans la formation LNF. Cela m’a également conforté dans l’attitude que j’adopte face à la vie : je m’offre et j’offre à tous ceux qui m’entourent le plaisir de rire et de s’amuser, de faire les choses avec plaisir.

Aujourd’hui, j’ai la chance d’exercer un métier passion et je n’ai pas l’impression de faire un travail. 

Revenons au handball. A Saint Junien, vous avez créé l’académie du sport. Racontez-nous.

Auparavant nous avions un pôle espoir hébergé par le lycée Paul Eluard de Saint Junien. Cela nous permettait d’attirer de jeunes joueuses de handball à potentiel et de renouveler en partie notre équipe espoir puis, pour certaines, notre équipe fanion. Avec la réforme des régions, la ligue de Nouvelle Aquitaine a supprimé le Pôle Espoir et nous nous sommes retrouvés sans structure attractive pour des jeunes. Il était inconcevable de rester sans solution ! Puisque nous n’avions plus de structure de performance mise à disposition par des instances régionales ou départementales, c’était à nous de créer la structure ! C’est ainsi qu’avec le proviseur et le proviseur adjoint du Lycée, nous avons mis nos convictions, nos énergies et notre créativité en commun. Nos longues et riches discussions ont abouti à la création de l’Académie du Sport

Notre idée était la suivante : proposer un support commun et innovant pour la performance, en permettant aux athlètes d’aller s’entraîner dans leurs clubs. J’entends par performance donner le meilleur de soi-même et aller chercher les meilleurs résultats possibles. La seule maîtrise de la technique et la tactique n’est pas suffisante. Des domaines comme la préparation physique, la Préparation Mentale, la nutrition, le soutien scolaire, la sophrologie, le suivi médical et la citoyenneté font partie intégrante de la performance et sont communs à toutes les disciplines sportives

L’académie du Sport a vu le jour en septembre 2020. Nous avons réuni les compétences de plusieurs clubs locaux volontaires et commencé avec des athlètes du judo et du handball. 

L’Académie du Sport n’est pas là pour faire concurrence à un pôle espoir qui va peut-être recruter 10 joueuses sur 60. D’autres sportives sont très intéressantes et méritent de pouvoir continuer leur projet et leur rêve de performance. C’est là où s’inscrit l’Académie du Sport : offrir l’option de seconde chance à de jeunes athlètes.

Vous êtes le préparateur mental de l’Académie du Sport. Comment avez-vous réussi à enseigner cette compétence ? 

Tout d’abord, j’ai créé des outils pédagogiques avec des cas pratiques, des « devoirs à la maison », des retours avec des échanges pour faire avancer les jeunes. C’est vraiment génial et enrichissant car j’ai fait en sorte de réunir les différentes formations que j’ai suivies de manière à les rendre plus consistantes. Cela m’a permis d’alimenter par des cas pratiques pour développer la mise en œuvre des outils. 

Quels résultats avez-vous obtenu grâce à la Préparation Mentale dans l’Académie du Sport ?

Nous développons la responsabilisation des athlètes avec les outils de la Préparation Mentale de LNF. Chaque semaine, je passe une heure avec les jeunes et nous étudions la motivation de chacun. Nous avons fixé des objectifs et corrigé des objectifs qui n’étaient pas forcément appropriés, ou qui les orientaient vers une finalité mal placée dans le temps. Nous développons énormément la confiance en soi et travaillons sur les discours internes

J’ai travaillé avec une athlète très forte techniquement et tactiquement. Nous avons développé d’autres compétences comme l’imagerie mentale sur la réussite. Sur les matchs à enjeux, nous avons imaginé différents plans avec des ancres et des alternatives à mettre en place en match. Les résultats ont été immédiats !

Avec les outils de la Préparation Mentale, est ce que vous dépassez le domaine du sport ? 

Il est certain que la Préparation Mentale dans l’Académie du sport va plus loin que la performance sportive

Les routines de gestion du stress ont servi à l’approche des contrôles, avec des protocoles simples à mettre en place 5 minutes avant d’entrer dans la salle de classe. 

Au début du premier confinement en mars 2020, nous avons travaillé en profondeur la gestion du stress à partir de cas pratiques. C’était pour les jeunes l’opportunité de rayonner sur leur entourage de manière positive dans cette période. Ils ont développé la compétence suivante : à partir d’une situation difficile, étape par étape, être capable d’énumérer au final 3 points positifs de cette épreuve. 

Nos ateliers Préparation Mentale ont aidé les jeunes filles dans leurs projets d’études supérieures. Elles ont développé leur capacité à se fixer des objectifs selon ce qu’elles recherchent. Lorsque nous avons étudié la motivation, nous avons abordé le sens fondamental. Ce n’est pas une question que les jeunes se posent souvent. Ce qui est fantastique, c’est que lorsque ce « pourquoi profond » commence à être identifié et dessiné, les jeunes vivent une sorte d’éclaircissement et sont capables de se projeter dans leur avenir. Avec des exercices de méditation, ils se visualisent dans leur futur désiré pour agir au présent et tendre vers cette vision.

Aujourd’hui, après 7 mois de vie, le projet plait énormément non seulement aux jeunes, mais également aux parents et aux entraîneurs. Tout le monde y trouve son intérêt. L’académie du sport influence positivement sur la performance sportive, ainsi que sur le parcours scolaire, la vie personnelle et le bien-être mental. 

De manière plus insolite, je m’en suis servi pour accompagner quelqu’un dans la reconstruction de sa vie sentimentale. Mais j’ai aussi accompagné quelqu’un dans le combat d’une maladie qu’il a remporté et ce fut une aventure humaine incroyable. Et je discute aussi avec un chef d’entreprise sur les outils et leur application, les points communs entre le sport et l’entreprise.

Pour conclure, qu’auriez-vous envie de dire à un entraîneur ou à un coach sportif qui hésite à se former à la Préparation mentale LNF ? 

La formation Préparation Mentale LNF ouvre la porte de la compréhension de cette puissante machine qu’est notre cerveau. Les outils sont simples et puissants et la formation est conçue de façon à être facile à suivre et directement applicable. 

J’encourage tous les enseignants dans le domaine du sport à suivre cette formation. Leur quotidien sera immédiatement modifié. 

J’ai orienté un collègue sur cette formation. Il est titulaire d’un BPJEPS Activité Physiques pour Tous et coach à son compte. Je l’ai toujours trouvé cohérent avec ses athlètes en approche mentale, même sans avoir passé de formation. Il est ravi car il a acquis des outils clés en main qui valident ses compétences acquises par l’expérience et il peut les appliquer de manière plus précise et plus efficace. Il vient d’ailleurs de m’envoyer la photo de son diplôme fraîchement obtenu.

La Préparation Mentale est « no limit », c’est un domaine où l’on peut toujours progresser. Avec les connaissances acquises avec cette formation, on se retrousse utilement les manches et on agit réellement. 

Un grand merci Nicolas pour votre témoignage !

Avec plaisir.


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

4.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposé.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore en 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique géré par France compétences).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite