" La Préparation Mentale est au moins aussi importante que la préparation technique, stratégique ou physique "

Romain Sola

Joueur de rugby en Pro D2 au club de Provence Rugby

photo : Morgan Mirocolo

Interview d'un joueur de rugby en Pro D2 au club de Provence


Bonjour Romain, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

J’ai commencé le rugby à l’âge de 6 ans et j’ai gravi les échelons pour devenir joueur professionnel, en passant par le centre de formation du Stade Toulousain. Après quelques années en Pro D2 dans le club d’Agen, ça fait maintenant 5 ans que je fais partie de l’équipe pro D2 du club de Provence Rugby, au poste de demi d’ouverture ou arrière.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Dans le monde rugby, il y a quelques années, la Préparation Mentale était un sujet un peu tabou. Le fait de faire appel à un préparateur mental pouvait être considéré comme une faiblesse dans un sport où la combativité, la force font partie des qualités intrinsèques du joueur. Les mentalités sont en train d’évoluer. D’ailleurs, depuis plusieurs années, le staff de l’équipe de France de rugby se dote d’un préparateur mental. En ce qui me concerne, j’ai toujours été curieux et intéressé par la Préparation Mentale et les bénéfices qu’elle pouvait apporter à un joueur.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

Dans un premier temps, je me suis dit que ça pourrait m’aider en tant que sportif, pour ma carrière de joueur pro. Je pense aussi à ma reconversion. Faire une formation en Préparation Mentale me donne une compétence supplémentaire pour accompagner des sportifs dans le futur. J’ai choisi la formation LNF qui m’a été conseillée et le témoignage de l’ancien footballeur international Steve Savidan sur la formation a fini de me convaincre.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de joueurs de rugby ?

Tous les outils de la formation LNF m’ont passionné, mais si j’en avais deux à mettre en avant ce serait la Fixation d’Objectifs et les Routines.

Je commence avec l’Outil Fixation d’Objectifs. On a tous des objectifs, mais ils sont mal fixés : trop difficiles ou trop faciles à atteindre et non planifiés dans le temps. Lorsque j’ai appliqué cet outil pour moi-même, en répartissant mes objectifs de résultat sur le court, moyen puis long terme, j’ai pu en constater les bénéfices. Le fait de planifier sur le long terme, ça permet de se tranquilliser, on a un peu plus de patience. En revanche, pour les objectifs à court terme, on constate vite le résultat des actions qui sont menées et c’est motivant. Par exemple, pour atteindre mon premier objectif court terme, je me suis fixé des objectifs d’amélioration de ma technique et j’ai pu les travailler seul ou à l’entraînement : technique de passe, réception de ballon haut, jeu au pied. Cet outil est très structurant pour le sportif.

La mise en place d’une routine m’a fait progresser dans la préparation d’avant-match. J’aborde le match de façon plus sereine, sans laisser la place au doute. C’est une routine de respiration et de visualisation d’actions individuelles que j’ai pu faire à l’entraînement ou en match qui se sont bien passées. Ça joue beaucoup sur la confiance en soi et donc la performance. En ayant fait ce travail en amont, même si tout ne se passe pas comme prévu pendant le match, je reste davantage positif. 

J’essaie aussi de mettre en place une routine de concentration pendant les temps morts du match, pour rester dans le « tunnel de concentration ».

Un dernier exemple ?

J’ai appliqué l’Outil Motivation avec une joueuse de tennis. L’outil permet d’avoir un bilan de l’état motivationnel de la personne à un instant T. Dire, « je suis moins motivé » ça ne permet pas d’agir ! Ce questionnaire aide à identifier les causes de la perte de motivation et elles sont variées. J’ai appris par exemple qu’un sentiment d’appartenance bas pouvait entamer la motivation de certains sportifs. C’était le cas de cette joueuse.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui, forcément. Étant jeune, j’avais tendance à vouloir brûler les étapes, mais la construction d’un joueur doit se faire progressivement. Ainsi, l’Outil Fixation d’Objectifs m’aurait été très utile. Dans ma carrière, j’ai aussi côtoyé des joueurs qui avaient un discours interne catastrophique, ça leur faisait perdre des matchs. L’Outil Discours Interne aurait aidé ces joueurs. Quand on est un jeune joueur, c’est important d’avoir conscience que ces outils existent et qu’ils peuvent vous aider.

Selon vous est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Je pense que oui, car dans la gestion du groupe, c’est nécessaire qu’il maîtrise les outils de la Préparation Mentale afin d’identifier les causes de baisse de motivation chez tel ou tel joueur. Il pourra agir avant qu’il ne soit trop tard. La Préparation Mentale doit être au service du collectif, mais ça reste cependant une démarche individuelle.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Bien sûr, je recommande à 100 % cette formation ! Je l’ai d’ailleurs conseillée à un ami qui l’a aussi suivie. Cédric Beal (Ancien joueur pro, entraîneur au Centre de Formation du LOU Rugby).

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

Ce n’est pas forcément pour le haut niveau, mais je pense qu’il faut quand même une pratique régulière. Travailler sur son mental, ça suppose de vouloir améliorer ses performances et peu importe le niveau visé.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Très bien, le format à distance est bien adapté à un sportif ou un entraîneur qui a des horaires fluctuants, et le fait de pouvoir revenir en arrière quand on veut dans la formation, c’était top.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

C’est un sujet qui a été tabou pendant de nombreuses années, mais aujourd’hui, la Préparation Mentale est au moins aussi importante que la préparation technique, stratégique ou physique. La Préparation Mentale a une vraie place dans l’évolution du rugby.

Merci Romain pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite