" J’ai vraiment vu la différence une fois la routine en place, c’était flagrant ! "

Kadra Martin

Entraîneur de Judo 4e Dan au club de Morzine (Haute-Savoie)  

Photo de Artem Podrez

Interview d'une entraîneur de Judo 4e Dan


Bonjour Kadra, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

Je suis judokate depuis l’âge de 9 ans. Dans ma carrière de sportive de haut niveau, j’ai fait des compétitions au niveau national et j’ai été plusieurs fois médaillée. Maintenant, ça fait 22 ans que j’enseigne dans le club de Morzine en Haute-Savoie, pour tous les âges et tous les niveaux. J’accompagne plusieurs athlètes en compétition, jusqu’au niveau national

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Étant judokate, je n’ai pas eu la chance d’avoir ce soutien en Préparation Mentale. Je connaissais un peu la Préparation Mentale par différentes lectures sur le sujet, ça m’a toujours intéressée.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

En tant qu’entraîneur, j’étais arrivée à un stade où je sentais qu’il me manquait des compétences pour continuer à avancer avec mes sportifs. Mes techniques habituelles, apprises par expérience, ne suffisaient plus pour aider mes élèves à dépasser le stress qu’ils ressentaient en compétition par exemple. Je pense que le mental fait 50 % du résultat. La formation LNF était adaptée à mes attentes. J’ai été très bien renseignée sur la formation et le format à distance me convenait, car avec mes horaires d’entraînement, je ne pouvais pas me déplacer.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de judokas ?

L’Outil Motivation et l’Outil Fixation d’Objectifs sont les deux outils que j’ai utilisés tout de suite.

L’Outil Fixation d’Objectifs a été très utile avec mes jeunes compétiteurs. Ils avaient des ambitions, mais ils n’avaient pas vraiment conscience des efforts à fournir pour y arriver et ils manquaient d’implication lors des entraînements. Cet outil est surtout intéressant pour définir les objectifs de moyens à prévoir, en lien avec l’objectif de résultat visé, réparti à court, moyen et long terme. À la suite de ce travail, ils se sont bien rendu compte du chemin à parcourir et des moyens à mettre en place, nous les avons formalisés ensemble. Avec cet outil, le sportif est davantage impliqué et conscient des efforts à fournir, c’est une sorte de contrat entre lui et moi.

Pouvez-vous nous dire en quoi l’Outil Motivation a été utile ?

Il a été très utile pour remonter la motivation d’un petit groupe de jeunes non-compétiteurs qui n’était pas très assidue à l’entraînement. Nous avons fait le point sur l’ensemble des composantes de leur motivation, comme l’outil permet de le faire. Par exemple, j’ai identifié pour une judokate que le sentiment d’autonomie était bas. Après échanges, je me suis rendu compte qu’elle se sentait trop contrainte lors des entraînements. Cela m’a permis de me remettre en cause, de revoir ma pédagogie, de la rendre moins rigide. Au début de la saison, j’ai senti que ce changement avait eu un effet positif. Grâce à cet Outil Motivation, le dialogue est désormais beaucoup plus facile avec ces jeunes.

Un dernier exemple ?

Dans le judo, le stress peut être présent à plusieurs moments avant le combat, en entrant dans le gymnase ou en se dirigeant vers le tatami. Avec une athlète qui avait un gros stress très tétanisant avant chaque combat, nous avons mis en place une routine qu’elle déclenchait quand elle sentait que le stress montait : elle disait le mot « stop », enchaînait 5 respirations abdominales puis visualisait un combat qu’elle avait gagné. J’ai vraiment vu la différence une fois la routine en place, c’était flagrant ! Elle a retrouvé le plaisir de sa discipline.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Oui, en tant qu’athlète, je pense que j’aurais abordé ma carrière de sportive de haut niveau autrement, en étant plus investie dans mes entraînements. Mes entraîneurs n’étaient pas formés à la Préparation Mentale, je n’ai donc pas pu bénéficier de tout ça. Je pense que j’aurais pu avoir de meilleurs résultats étant jeune, en tout cas davantage au niveau de mes capacités. L’Outil Fixation d’Objectifs m’aurait été très utile par exemple. En tant qu’entraîneur, j’aurais pu davantage prendre du recul par rapport aux problématiques rencontrées avec mes athlètes et interagir davantage avec eux.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui tout à fait, cela lui permet de se remettre en cause, de sortir de son confort dans sa méthode d’entraînement et d’aider davantage les sportifs à progresser.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui, ça peut être très utile pour un sportif de se former. Il est ainsi davantage autonome dans son sport et peut lui-même agir lorsqu’il rencontre des difficultés au niveau du mental.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est pour tout le monde, du débutant aux compétiteurs. Même les débutants peuvent ressentir du stress, et dans la vie de façon générale, ça sert aussi.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Très bien, c’était très clair, et dès que j’ai eu besoin de soutien pendant la formation, le support LNF était là pour m’aider.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

N’hésitez pas à vous former ! Ce sera certainement bénéfique dans votre métier d’entraîneur ou en tant que sportif ! La formation est suffisamment accessible pour pouvoir appliquer les outils de façon très opérationnelle. J’ai pu constater les résultats auprès de mes athlètes.

Merci Kadra pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci et à bientôt !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite