"J’ai maintenant des solutions, des outils pour agir sur le mental"

Jean-Baptiste Patamia

Champion de France de natation en relais, entraîneur à l'ASPTT Bastia et de la sélection corse de natation

Interview d'un champion de France et entraîneur de la sélection corse


Bonjour Jean-Baptiste, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

J’ai été nageur de haut niveau au Cercle des nageurs d’Antibes jusqu’à mes 21 ans. Dans ma carrière de nageur, j’ai représenté la France au Championnat d’Europe junior, et j’ai obtenu le titre de champion de France en relais 4x200m en 2013. Après avoir passé quelques diplômes, j’ai décidé de devenir entraîneur. Ça fait maintenant 6 ans que je suis à l’ASPTT Bastia. J’encadre également la sélection corse de natation depuis plusieurs années. Mes jeunes compétiteurs, âgés de 13 à 18 ans, concourent au niveau régional ou interrégional.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

La Préparation Mentale est assez méconnue dans le secteur de la natation. Je n’ai jamais eu l’occasion de travailler avec un préparateur mental, ce sujet m’intéressait, mais je n’avais pas approfondi. J’imaginais que c’était de l’ordre de la psychologie et que ça ne m’était pas facilement accessible. La formation LNF prouve bien le contraire.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

Je sentais que c’était un domaine qu’il fallait que je creuse, car j’entraîne des adolescentes qui sont très sensibles au stress ou qui ont des blocages au niveau du mental. Il fallait que je puisse les aider en leur donnant des solutions. J’ai fait une recherche sur internet et la formation LNF m’est apparue comme étant la plus adaptée.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de nageurs ?

Je peux vous parler d’une de mes nageuses de 15 ans qui avait un gros problème de stress avant la course, c’était très bloquant pour elle et très désagréable physiquement. Elle m’a demandé de trouver une solution pour se sentir plus sereine avant la compétition. Nous avons fait le point sur ses sensations lors des différentes étapes qui précèdent sa course : échauffement, phase d’attente, chambre d’appel, positionnement derrière le plot. Le stress montait dès qu’elle entrait dans la chambre d’appel.

Quel outil de la Préparation Mentale avez-vous utilisé pour traiter ce problème de stress ?

Nous avons utilisé l’Outil Gestion du stress et l’Imagerie Mentale en créant une routine de remplacement. Elle déroule cette routine dès son entrée dans la chambre d’appel : mettre ses écouteurs, écouter sa playlist, faire plusieurs respirations abdominales, visualiser un lieu de stage en Italie qu’elle apprécie beaucoup et qui l’apaise. Cette routine lui permet de rester dans sa bulle, et d’éviter ou réduire son stress de façon significative.

Pouvez-vous nous donner un autre exemple ?

L’Outil Fixation d’Objectifs m’a été très utile pour traiter une baisse de motivation d’une de mes sportives de 17 ans. Elle ne se sentait plus aussi motivée étant à un an de quitter le groupe d’entraînement. Grâce à cet outil, nous avons réfléchi à de nouveaux objectifs, en lien avec son futur parcours personnel et scolaire. Nous avons réussi à définir des objectifs de résultat à court, moyen et long terme, avec des objectifs de moyens associés. Par exemple, elle a pour objectif court terme de faire un podium sur une course en eau libre cet été, et les objectifs de moyens sont par exemple de travailler son cardio, de s’habituer à la combi eau libre. La sportive a apprécié l’exercice et je vois bien qu’elle respecte à la lettre le programme défini. Cela a donc augmenté son niveau de motivation.

Je peux aussi citer l’Outil Motivation. Le questionnaire motivationnel est très simple d’accès. Cela m’a permis de faire un bilan complet avec mes sportifs. J’ai été agréablement surpris, car certaines notes étaient très élevées pour le sentiment d’engagement, de plaisir et d’appartenance.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

En tant que nageur, j’aurais pu appréhender certaines compétitions de manière plus simple et avec moins de stress. En tant qu’entraîneur, j’aurais pu m’en servir pour différentes situations. Je travaillais un peu sur le mental de façon empirique, mais je n’avais pas des outils concrets à proposer. Là, avec la formation LNF, j’ai trouvé une méthode à suivre.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui et je pense même que ce serait à inclure dans la formation de DE en natation course. Le domaine de la Préparation Mentale est très peu abordé dans la formation d’entraîneur, en tout cas pas de façon opérationnelle. Je trouve que c’est dommage.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui bien-sûr, mais je pense quand même qu’il faut que le binôme sportif-entraîneur soit formé aux outils, pour avoir une approche commune. Par exemple, avec la fixation d’objectifs, ça permet aux sportifs de savoir où l’on va et pourquoi on s’entraîne sur telle ou telle chose.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est pour tous les niveaux. Je viens du très haut niveau en tant que nageur et j’entraîne des nageurs de niveau régional. Je vois bien que ces outils sont adaptés, quel que soit le niveau.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Au-delà du format en e-learning qui me convenait, le contenu de la formation LNF est très clair, le cahier de la Préparation Mentale donné à la fin est bien fait aussi. J’ai apprécié la logique et la cohérence de la formation.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

Ces outils sont simples et structurants, ils sont très bénéfiques pour certaines situations bien précises. Comme c’est le cas pour des problématiques techniques ou physiques, j’ai maintenant des solutions, des outils pour agir sur le mental.

Merci Jean-Baptiste pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite