" La formation LNF est très terrain, elle ne s’éparpille pas et est applicable tout de suite "

Philippe Willeme

Préparateur physique au sein du Comité de Tennis des Hauts de Seine

Photo : Cottonbro

Interview d'un ancien joueur et entraîneur, désormais responsable de la Préparation physique


Bonjour Philippe, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

Ancien joueur et entraîneur de rugby, je suis responsable de la préparation physique au sein du Comité de Tennis des Hauts de Seine depuis 6 ans. J’accompagne des jeunes de 7 à 15 ans depuis le début de leur parcours jusqu’au haut niveau et à l’international. Mes missions principales sont à la fois de prévenir les blessures et aussi de développer leurs aptitudes physiques, avec une visée de long terme.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

En tant que sportif, j’ai eu l’occasion de travailler avec 2 préparateurs mentaux, dont Anaëlle Malherbe qui travaille avec nous au sein du comité. J’ai vu sa façon de travailler, notamment auprès des parents des jeunes joueurs. Cette première expérience m’a sensibilisé à l’importance de la Préparation Mentale et aux résultats que l’on pouvait obtenir.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

C’est un concours de circonstances, lorsque mon Conseiller Technique Régional m’a donné l’opportunité de cette formation LNF, nous étions en période de forte baisse d’activité à cause de la pandémie de COVID. Étant convaincu de l’intérêt de la Préparation Mentale et connaissant Anaëlle avec laquelle vous avez travaillé pour construire cette formation, je me suis inscrit.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifiée en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de sportifs ?

Tout d’abord, il est important pour moi de préciser qu’il peut y avoir des déviances possibles dans l’utilisation des outils de la Préparation Mentale, notamment auprès de jeunes enfants. La Préparation Mentale ne doit pas être imposée par le "professionnel" sans que le jeune joueur n'en soit le premier demandeur, ou du moins, évoque le fait de sentir des impasses lors de situations d'entraînement ou de match (donc ait expérimenté plusieurs fois les mêmes problématiques). Si tel n'était pas le cas, la Préparation Mentale, comme tout autre outil, pourrait s'avérer plus néfaste que bénéfique.

Concernant mon application des outils de la Préparation Mentale, j’ai commencé à utiliser l’Outil Routines auprès d’un joueur professionnel de rugby qui avait une problématique de stress à 3 moments : la veille du match, juste avant le match et pendant le match à des moments très spécifiques comme le lancer en touche. Nous avons travaillé sur 2 types de routines, une plus longue pour traiter le stress d’avant match et une plus rapide qu’il pouvait utiliser pendant le match pour retrouver sa lucidité. Ça a vraiment bien fonctionné avec ce joueur !

Et pour un joueur de tennis, est-ce que l’Outil Routines est adapté, selon vous ?

Oui, tout à fait. Par exemple, lorsque le joueur a une problématique de discours interne négatif, s’il rate un coup qu’il estime facile, souvent, il se met à penser : « je suis nul, je n’y arrive pas ! ». La mise en place d’une routine de substitution sera, par exemple, très utile dans cette situation.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose dans votre parcours de sportif ?

Je pense que oui, ça aurait changé notamment une chose fondamentale pour moi : ma motivation en tant que joueur de rugby. L’Outil Motivation avec son questionnaire motivationnel m’aurait permis de mieux me connaître. J’aurais pu gérer différentes problématiques rencontrées durant ma carrière de sportif.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui, ce serait utile pour qu’il soit en mesure d’échanger avec le préparateur mental et comprendre sa démarche. Et bien sûr, dans les cas où le joueur ne dispose pas d’un préparateur mental, l’entraîneur va pouvoir, si le joueur est demandeur, l’aider à traiter de nombreuses problématiques. Donc oui, un entraîneur pourrait suivre cette formation.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui également, car c’est toujours intéressant pour un sportif de se former. Utiliser les outils pour soi-même permet de mieux se connaître, de savoir comment on fonctionne selon les difficultés rencontrées. C’est forcément un plus pour le joueur !

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est pour tout niveau et aussi bien dans le monde du sport que dans le monde de l’entreprise ! À partir du moment où il existe une interaction sociale et que ça génère une réaction, les outils permettent de mieux la comprendre et de la gérer.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Très bien ! Il y a plusieurs gros points positifs : pas de contrainte d’horaire fixe, on peut suivre la formation comme on en a envie. Concernant le contenu de la formation, ce qui peut paraître comme des redondances au début, apparaît comme très efficace pédagogiquement, puisque ça permet un ancrage solide des notions, et au final, l’examen est adapté puisqu’il porte sur la pratique des outils. Quand on sort, on est vraiment opérationnel et prêt à l’action.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

Je dirais que la formation LNF est très terrain, elle ne s’éparpille pas et est applicable tout de suite. Les concepts présentés sont simples, compréhensibles. Pour ma part, j’ai pu appliquer les outils avec 3 sportifs différents et à chaque fois ça a donné de bons résultats, donc, que demander de plus !

Merci Philippe, pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Je vous en prie, merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposée.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore début 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite