" Peut-être qu’on aurait réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques "

Vincent Poiroux

Sportif de haut niveau, pro dans le Volley et international dans le Beach Volley

Photo de Jim De Ramos

Interview d'un sportif de haut niveau et entraîneur de Volley


Bonjour Vincent, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours dans le Beach Volley ?

J’ai été sportif de haut niveau, pro dans le Volley et international dans le Beach Volley. Ensuite, j’ai entraîné de nombreuses années en beach-volley (Équipe de France féminine, moins 18 et moins 20 ans, puis coach adjoint et enfin Manager des Équipes de France masculines et féminines plusieurs années). Aujourd’hui, je propose des séminaires d’entreprise pour apprendre à manager ses équipes comme dans le sport de haut niveau.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Je faisais certaines choses de façon empirique grâce à mon expérience mais sans avoir les assises théoriques. Par exemple j’avais déjà expérimenté la visualisation ou l'imagerie mentale en tant que sportif il y a très longtemps, mais avec la formation, j’ai découvert comment cela fonctionne réellement et j’ai pu améliorer ma maîtrise de l’outil.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

Je voyais passer des pubs sur les réseaux sociaux. Puis j’ai appelé un copain, ex-collègue des équipes de France de Beach Volley et qui est actuellement coach et préparateur mental du Montpellier Beach Volley, qui avait déjà suivi cette formation. Il m’a convaincu et je me suis inscrit.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’applications de ces outils ?

J’ai découvert l’Outil Routines de façon plus précise. J’avais déjà entendu le terme « routine », mais sans très bien savoir ce que cela voulait vraiment dire. La formation m’a permis de découvrir comment on fait concrètement pour mettre en place une routine qui facilite la performance. Et ça marche. J'utilise cet outil dans ma vie personnelle d'abord, mais aussi dans le sport bien sûr. Par exemple dernièrement, avec un basketteur professionnel que je coache. Pour le lancer franc, il y a un temps d’arrêt jusqu’au tir, un peu comme au service au tennis, il y a un espace temps à cet endroit pour poser une routine et maximiser la performance. Le joueur a facilement intégré cette routine.

Nous avons aussi mis en place une routine d’avant match, 10-15 min avant sa phase d’échauffement, avec un ensemble d’actions que le joueur doit réaliser systématiquement. Toutes ces routines auront une incidence assez forte sur sa performance, je pense. À suivre.

Et pour votre sport, le Beach Volley, vous pouvez nous donner un exemple d’outil que vous avez appliqué ?

L’ outil Imagerie Mentale me sert pour progresser techniquement dans mon sport : je m'en sers pour acquérir de nouveaux gestes techniques et des nouvelles manières de gérer certaines phases de jeu.

Selon vous, si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Si j’avais pu disposer de certains outils de la Préparation Mentale découverts lors de cette formation, peut-être qu’on aurait réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016 ! À l’époque, il y avait une vraie problématique de discours interne et de confiance en soi chez un des athlètes et je pense sincèrement que si on avait pu travailler ça mieux que ce qu’on a fait, ça aurait été une vraie clé pour réussir et donc peut-être se qualifier. À ce niveau-là, ce sont ces petits détails qui font la différence.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Il y a encore beaucoup de structures, de staff, où il n’y a pas de préparateur mental spécifique donc c’est important que l’entraîneur ou le coach technique ait une bonne connaissance de tous ces mécanismes.

En ce qui concerne la Préparation Mentale, ils en ont une pratique qui reste empirique, mais c’est tellement mieux d’avoir un support méthodologique avec des outils prêts à l’emploi et déjà calibrés : ça permet d’améliorer l’efficacité de ses actions.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui tout à fait ! Il comprendra beaucoup mieux toutes les problématiques liées au mental, comme le discours interne limitant, le manque de confiance en soi … Tout sportif à un moment donné, soit après une blessure, soit après la non-atteinte d’objectifs importants pour lui, est confronté à ces situations. Donc oui, c’est vraiment intéressant pour les sportifs de se former à ces outils.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont-ils réservés au haut niveau ou est-ce pour tout le monde ?

C’est pour tout le monde, la preuve : je le décline dans le monde de l’entreprise et les gens sont très réceptifs à ces outils, ça leur parle énormément ! Par exemple, quel cadre n’a pas rencontré des problèmes de stress avant un évènement important, ou des problèmes de concentration parce qu’il travaille sur un plateau avec beaucoup de bruits environnants. Comprendre les rouages de la motivation, c’est aussi très important.

Dans les sports collectifs, on voit très souvent des entraîneurs qui s’adressent à leur équipe comme si c’était une seule personne. Ils oublient complètement qu'une équipe c’est une somme d’individualités qui sont toutes différentes ! Quand on s’adresse à l’équipe comme si c’était une personne unique, il y a un tiers de l’équipe qui est réceptive au discours et pour les deux tiers, il faudrait leur parler différemment.

Donc oui, la Préparation Mentale c’est pour tout le monde et il faut que ça se diffuse à grande échelle.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

C’était très agréable, car j’étais dans des conditions idéales chez moi, en bord de plage (pas loin de mon terrain de jeu !), sur ma terrasse, avec le soleil ! Blague à part, j’ai trouvé la formation très bien, la voix et le rythme de Pierre Pupier sont très agréables, c’est important pour maintenir l’attention pendant toute la formation. Les supports sont aussi bien faits, donc vraiment c’était très bien !

Un dernier mot pour conclure à l’attention des collègues de votre discipline sportive qui liront cette interview ?

Traditionnellement, on travaille la technique, le physique et la tactique avec les athlètes, mais tout ça ne s’exploite pleinement que si on a aussi travaillé le mental et nos plus grands sportifs le prouvent au quotidien. Celui qui n’est pas prêt mentalement ne gagne pas le jour de la finale. Il faut se former en Préparation Mentale, c’est essentiel.

Merci beaucoup Vincent, pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposée.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore début 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite